Black swan #2 : réprésentation

En 1871,  Tchaïkovski profite de ses vacances pour composer un petit ballet, Lebedinoje osero, destiné aux enfants de sa sœur. Il avait, sans le savoir, posé les bases d’un des plus grands ballets du monde : le lac des cygnes. Joué des centaines de fois dans toutes les salles du monde entier, il a même son heure de gloire en 2011 sur grand écran avec le film Black Swan.

Cette série de photos ne s’attardera pas sur la véritable histoire mais sur le rapport entre le cygne blanc et le cygne noir.

Encore un grand merci à Mélanie (le cygne noir) et Elise ( le cygne blanc). Je tiens aussi à remercier chaleureusement Attitude Diffusion pour le prêt du Tutu blanc.


Black SWAN


Avec sa grâce et sa timidité, le cygne blanc danse, paisible…

 


Alors qu’il effectue sa chorégraphie, le cygne blanc voit et ressent dans un songe une présence, une forme sombre qui lui apparaît….

 


C’est le cygne noir qui est derrière lui, tel une ombre parfaite et menaçante…

 


Petit à petit, il s’immisce et commence à imposer sa présence…

 


L’affrontement est inévitable, le cygne blanc résiste tant qu’il peut, il cherche à maintenir cet équilibre…

 


Équilibre qui se rompt rapidement… Le cygne noir, plus puissant, prend le dessus…

 


Et accompagne son double angélique jusqu’à sa perte…

 


Pour enfin mettre le cygne blanc à terre…

 


Et prendre sa place définitivement. Le cygne noir exulte et danse, majestueux.