On the road again #2 : le grand huit

banniere, Nico M Photographe

Comme l’article précédent, je vais faire ici un compte rendu de mes vacances. En effet, comme je l’ai expliqué précédemment, lors de cette période estivale, je suis parti seul, armé seulement de mes boîtiers argentique. L’idée de ce voyage était d’avoir un point de départ (temporel et un lieu) mais avoir seulement une date limite de retour. Aucun itinéraire établi, aucun planning réfléchi.

J’ai donc, au gré du vent, parcouru 2271.1 km sur les routes françaises essayant de découvrir les trésors cachés que possède notre pays. Armé de mon minolta et de mon Yashica, le premier avec une pellicule noir et blanc (TRI-X 400) et le second avec de la couleur (Portra 400). Pour le développement noir et blanc, comme d’habitude, c’est du maison, je dirais même plus du « salle de bain » mais pour la couleur, n’ayant pas le matériel ni les infrastructures pour le faire, j’ai fait appel au laboratoire argentique de Bretagne qui fait un travail exceptionnel et que je recommande vivement.

Cette article sera vraiment personnel et traitera de mes différents ressentis sur les différents lieux visités. Il est tout d’abord à l’intention des gens qui m’ont hébergé ou qui ont croisé ma route. Après, ces quelques lignes sont ouvertes à toutes et tous et peut être que cela vous donnera envie de visiter les lieux que j’ai moi même visité.

Et pour conclure cette introduction, je conseille à tous de partir au moins une fois seul, pas forcement loin ou dans un autres pays. De plus, pour ceux qui touchent un peu la photo, abandonnez vos appareils photos numériques, vos cartes SD et testez vous sur de la pellicule!!!

J’ai décidé d’appeler cet article « le grand huit » car au fil de la route, j’ai tout simplement effectué un 8 (certes un peu stylisé) si on relie les différents lieux passés.

Voici mes différentes étapes :

1ère étape : Toulouse

2ème  étape : la cité de Carcassonne

3ème étape : Lourdes

4ème étape : Bayonne

5 ème étape : la dune du Pilat

6 ème étape : Carcans

7 ème étape : un château perdu dans la Sarthe

Galeries complètes des Photos

Première étape : Toulouse

Pour ma première étape, j’avais un premier point de chute : Toulouse. L’objectif de mon petit road trip était surtout d’aller voir une amie. En effet, Juliette et moi ne nous étions pas vu depuis une dizaine d’années. Cette dernière avait beaucoup voyagé dans le monde et étant revenu en France pour quelques mois, c’était l’occasion de se revoir. De plus, ne connaissant pas le sud de la France, cela me donnait une bonne porte d’entrée pour mon road trip!

J’ai pu visiter la ville pendant deux jours avec Juliette qui m’a servi de guide. Mon verdict est sans appel, c’est vraiment une super ville. Ce que j’ai aimé, c’est à la fois les très grands axes aérés avec des immeubles pas trop haut et en même temps, les petites ruelles où il est facile de se perdre.

toulouse1, Nico M Photographe

Chaque ville a son identité. Par exemple, Rennes a une identité plutôt rock. Toulouse, c’est plutôt une tendance un peu bohème voir hippie. Peut être étant en période estivale, la ville est remplie d’artistes de rue, d’animation ce qui en fait une ville vraiment agréable. De plus, Toulouse est loin d’avoir usurpé son nom de ville rose. Partout où je me suis baladé, cette brique est présente.toulouse1, Nico M Photographe-2

Une chose que j’ai beaucoup aimé, c’est que toutes les générations vivent et cohabitent très bien ensemble. Des skatters avec des personnes âgées dans le même espace et il n’y a aucun problème.

toulouse1, Nico M Photographe-4

Pour découvrir la ville et ses recoins, nous avons pratiqué le géocaching. Le géocaching est une chasse aux trésors des temps modernes avec des coordonnées GPS ayant pour objectif de faire découvrir des lieux sympas d’une ville. Je le conseille car c’est vraiment sympa et cela peut se pratiquer partout dans le monde. D’ailleurs, lorsque nous étions à la recherche d’une cache, nous avons croisé un sacré personnage. Un homme déguisé en personnage de Naruto qui faisait la lecture à des poneys en plastique. Particulier comme rencontre!

toulouse1, Nico M Photographe-3

Galeries complètes Toulouse

Deuxième étape : la cité de Carcassonne

Après ces deux jours de visite de Toulouse, direction le Sud avec comme objectif la cité de Carcassonne. Grand fan que je suis de séries ou films type Game Of thrones ou encore le Seigneurs des anneaux, il me paraissait inconcevable de ne pas passer par cette cité! Je suis loin d’avoir été déçu!

Lorsqu’on arrive de Toulouse, on s’enfonce d’abord dans la ville. On voit quelques remparts mais j’avoue que j’étais un peu déçu au vue des images que je connaissais. Mais en continuant ma route, je suis amené à passer un pont et je vois au loin commencer à se dessiner la grande cité, perchée sur son rocher. La voila enfin! Une fois à l’intérieur de cette cité, la vue est juste magnifique sur la montagne noire que l’on peut voir se dessiner à l’horizon.

carcassonne, Nico M Photographe

En me baladant entre les deux rangées de rempart, je me suis imaginé tel un chevalier en pleine guerre cathares/chrétiens. Avec toutes ces tours, la cité devait être à l’époque imprenable.

carcassonne, Nico M Photographe-2

Une fois dans le village, adossé aux remparts intérieurs, je me suis perdu dans de nombreuses petites ruelles pavées avec quelques artistes de rue. Seul bémol, il y a beaucoup pour ne pas dire énormément de touristes (dont, je l’admet, je fais parti). Visiter cette ville lorsqu’elle est vide doit juste être magique.

carcassonne, Nico M Photographe-3

Pour conclure, je reviendrais juste sur une petite anecdote. Comme beaucoup de sites touristiques médiévaux, il existe un spectacle de chevaleries avec joutes et combats d’épée. Mais ce qui est le plus drôle, c’est le parking pour poussettes avant l’accès aux gradins. Très original!

carcassonne, Nico M Photographe-4

 Galeries complètes Carcassonne

Troisième étape : Lourdes

Après avoir visité Carcassonne, je voulais aller sur Bayonne en longeant les Pyrénées. Cependant, la nuit commençait à tomber et je devais m’arrêter pour dormir. Il se trouve que Lourdes était pile au milieu de la route. J’ai donc décidé de m’y arrêter pour dormir dans un camping. Le lendemain, je me suis dit qu’il pourrait être intéressant de visiter Lourdes. Cette ville ne laisse personne indifférent. Autant pour les religieux qui est un haut lieu de pèlerinage que pour les athées et les anticléricaux qui y voient une mascarade. Comme j’aime me faire mon idée par moi-même, j’y suis donc allé.

Ne croyant pas en Dieu, je tiens tout d’abord à dire que je ne juge en aucun cas les croyants. Ces quelques photos ont plus pour but de montrer ce qu’est Lourdes en tant que lieu et expliquer le ressenti que j’ai pu y avoir en me baladant. Je ne veux en aucun cas blesser.

lourdes, Nico M Photographe

Lorsqu’on arrive proche du lieu hautement religieux, voici ce que j’ai pu voir. Le bord des rues sont remplis de magasins vendant des souvenirs, de grands hôtels avec plus d’étoiles les uns que les autres…Bref, on a l’impression d’être dans un énorme centre commercial à ciel ouvert. lourdes, Nico M Photographe-2

De plus, la ville est, sincèrement et en essayant d’être le plus objectif possible, moche. Alors avec ce coté hautement commercial, cela n’arrange rien. Ensuite, je me suis aventuré dans le lieu saint de Lourdes avec la grotte des apparitions et les différentes basiliques. Le changement est saisissant. Nous arrivons dans un endroit propre ou, pour l’anecdote, personne ne fume (ce qui m’a étonné et m’a empêché de fumer aussi!). Le lieu est aussi majestueux avec de grandes constructions notamment les basiliques construites sur le rocher au dessus de la grotte. Ce lieu, je pense, tient à montrer la tout puissance de Dieu.lourdes, Nico M Photographe-3

Je pensais que ce lieu serait exempt du coté commercial mais je me suis lourdement (sans jeu de mot) trompé. En effet, à chaque pas, nous avons le doit à d’énormes distributeurs automatiques de cierges…lourdes, Nico M Photographe-4

Parlons maintenant de la grotte. Cette dernière a été le lieu des visions de Bernadette. C’est donc le lieu hautement religieux que les gens veulent visiter. Pour pouvoir y rentrer, comptez environ deux à trois heures pour être dedans environ 3 minutes. Une autres chose m’a quelques peu « choqué ». C’est que des personnes au seuil de la mort soit trimbalées dans des lits aménagés avec comme derniers espoirs une guérison grâce à la source de cette grotte. D’ailleurs, attardons nous sur cette source. Cette eau aurait des vertus guérissantes. Il est donc possible d’y remplir des bidons. Heureusement, l’eau est encore gratuite mais le bidon de 5 litres lui, coûtent quand même 4€! Pour la petite histoire, j’utilise le même type de bidon rempli d’eau distillée pour mes développements en noir et blanc et le bidon plus son contenu ne coûte même pas un euro en grande surface!lourdes, Nico M Photographe-5

De manière objective, il n’y a pas que des défauts. En effet, c’est un lieu très éclectique. Je ne faisait pas un pas sans entendre une langue différente, toutes les nationalités y sont représentées. Et je peux concevoir que les personnes croyantes y soit sensibles. Je ne me permettrais donc pas de juger les croyances de chacun. Cependant, la commercialisation de cette ville me fait plus penser à un parc d’attraction pour catholique qu’un lieu réellement de prières.

Galeries complètes de Lourdes

Quatrième étape : Bayonne

Après avoir quitté Lourdes, j’ai repris la route direction Bayonne. Pour cela, j’ai pris la Pyrénéenne, l’autoroute qui longe la montagne.  Une autoroute juste magique où l’on voit la montagne se dessiner dans la brume lointaine. Après quelques heures de route, je suis arrivé dans le pays basque. Je suis donc parti à la découverte de Bayonne. Une ville remplie de petites ruelles où il est facile de se perdre. Justement ce que j’ai fait!

bayonne, Nico M Photographe

Une ville haute en couleur. Que ce soit les volets, les portes ou les devantures, les couleurs sautent au yeux. C’est vraiment un plaisir de se perdre dans ces ruelles médiévales.bayonne, Nico M Photographe-2

Bayonne étant une ville médiévale, elle met un point d’honneur à développer l’artisanat notamment avec un marché installé au sein du cloître de la cathédrale. Rien de mieux pour valoriser le travail de ces petites mains qui veillent à transmettre les techniques ancestrales du travail du cuir, du bois…bayonne, Nico M Photographe-4

Cependant, comme les bretons, les Basques ont leurs caractères. Ils n’hésitent pas à dire les choses. J’ai pus le remarquer notamment sur une devanture de magasin qui avait fermé. Je vous laisse le plaisir de le lire.bayonne, Nico M Photographe-3

Pour conclure, une ville vraiment agréable qui montre vraiment son charme quand on sort un peu des grands axes et qu’on se perd dans les petites ruelles.

Galeries complètes de Bayonne

Cinquième étape : La dune du Pilat

Après avoir quitté Bayonne, et fait du camping sauvage sur Hossegor, direction la dune du Pilat. Après avoir passé pas mal de temps dans les bouchons, j’ai réussi à trouver une petite place pour me garer sans utiliser les parkings payants où les bouchons étaient les plus important. En me renseignant, j’ai su que j’était à peine à 10 minutes de la dune, en passant par un petit chemin caché. Juste parfait! Je m’engage donc par ce petit chemin lorsque je tombe, au détour d’un virage nez à nez avec la dune. Je ne m’attendais pas à ce qu’elle soit si imposante.pilat, Nico M Photographe-2

L’objectif, une fois à son pied, a été de gravir la dune. Cependant, le coté pour où je suis arrivé était le plus raide et je dois dire que grimper le long de la pente a été une rude épreuve. J’ai d’ailleurs fini les derniers mètres à 4 pattes… Par contre, la vue, au sommet, valait tous les efforts.pilat, Nico M Photographe

Contrairement aux plages océaniques, la plage au pied de la dune est très calme, protégé par le bassin d’Arcachon. Et vu la suée que m’a procuré la monté, j’ai une qu’une seule envie : redescendre du coté mer pour pouvoir m’y baigner.pilat, Nico M Photographe-2

Après avoir profité de la plage, l’heure est arrivée de repartir mais il a fallu pour cela remonter la dune. Même si le coté océanique est moins raide, il est plus long et je vous avoue que j’ai fait mon sport pour un an! En tout cas, un lieu bien sympa à faire, et malgré le nombre important de touristes, la dune faisant 3 km de long, il y a largement moyen de se trouver un endroit tranquille.

pilat, Nico M Photographe-3

Galeries complètes de la dune de Pilat

Sixième étape : Carcans

Une fois la dune du Pilat vaincue, j’ai repris la route vers Lacanau où de la famille était installé dans un camping. Pour ma dernière soirée dans le « Sud », je voulais profiter de la plage lors du coucher de soleil. Le problème avec Lacanau, c’est que c’est typiquement une station balnéaire bétonnée. Je recherchais donc une plage sauvage où je pourrais profiter au maximum du coucher de soleil. En me renseignant, on m’a conseillé Carcans plage.carcans, Nico M PhotographeLe front Atlantique est réputé pour ses vagues. Carcans ne déroge pas à la règle. En effet, j’ai pu assister, sur fond de coucher de soleil, au plaisir des surfers profitant des dernières vagues de la journée sur une plage déserte. carcans, Nico M Photographe-2

Pour clôturer ce petit road trip dans le sud, cette plage était juste l’endroit parfait.

carcans, Nico M Photographe

Galeries complètes de Carcans

Septième et dernière étape : un château perdu dans la campagne sarthoise

Pour finir ce petit road trip, j’ai fait une halte d’une nuit dans un château perdu dans la campagne sarthoise. En effet, ce château appartient à la famille d’une amie que je n’avais pas vu depuis un petit bout de temps et c’était l’occasion de profiter de mon retour pour faire un petit détour par la Sarthe.Chateau, Nico M Photographe

Qui dit château dans la Sarthe, dit un peu de terrain boisé ainsi que pas mal de belles bâtisses autour. J’en ai donc profité pour me faire une petite balade sur les terres au bord de l’eau.Chateau, Nico M Photographe-2

Pour finir, mon Minolta m’a fait une belle surprise en me faisant une surimpression ( deux photos prises l’une sur l’autre). Chateau, Nico M Photographe-3

Galeries complètes du château perdu dans la Sarthe

Et voila que s’achève mon road trip après 2271.1 km. Je tiens à remercier Juliette et AD qui m’ont hébergé et les différents covoitureurs(euses) qui ont fait un petit bout de chemin avec moi. J’espère vous avoir fait (re)découvrir des endroits qui mérite d’y passer.

Je voulais aussi remercier le laboratoire photographe de Bretagne pour le développement des négatifs couleurs. Ils ont fait un travail vraiment remarquable et si vous avez des pellicules ou des triages à faire, allez y les yeux fermés!

J’espère très vite pouvoir repartir pour vous refaire partager mes petites aventures argentiques.

Galeries complètes

Toulouse


Carcassonne

 


Lourdes


Bayonne


Pilat


Carcans


Château perdu dans la Sarthe