On the road again #1…

banniere, Nico M PhotographeSi vous suivez régulièrement les différents articles de cette page, il s’agit, pour la plupart, de photos de concert. En effet, c’est ce que je fais le plus souvent. Cependant, une fois n’est pas coutume, j’ai décidé de faire un reportage de mes vacances. Ce reportage est, avant tout, pour les différentes personnes que j’ai pus croiser lors de mes balades, avec qui j’ai partagé un bout de chemin.

En effet, j’ai décidé de partir à l’aventure, de sillonner les route de France et de Navarre sur mon destrier en m’arrêtant dans les différentes auberges et châteaux sillonnant ma route. (comprendre : un petit road trip avec ma clio et ma tente dans le coffre ou squatter chez les copains…). Je me suis quand même mis une contrainte : laisser à la maison tous mon matériel numérique et ne prendre que mon minolta XD7, mon nikon F80, mon Yashica ainsi que mon polaroïd. J’espère que ces photos, pour les personnes que j’ai croisé seront représentatif des bons moments passés ensemble et pour les autres, leur donner envies de découvrir des endroits sympas et de se mettre à l’argentique!

 

Les photos en format carré ont été faite avec un Yashica 124 G et les autres avec le minolta XD7. Les films sont de la Tri-X 400 et le développement des photos en noir et blanc est fait maison avec du T-Max.

 

J’ai commencé mon petit périple par la Bretagne notamment au lac de Guerledan. Ce lac à été créé artificiellement par un barrage afin de fournir de l’électricité. Cependant, en ce moment, ce lac possède une petite particularité : il est vide! En effet, afin de tester les installations électriques, EDF a fait une vidange et il est possible de découvrir ce que cache le fond du lac…

 

Ensuite, j’ai pris la direction d’Erdeven. Petit village proche de Carnac, ses plages représentent bien la Bretagne : sauvage et pas bétonné (contrairement à Carnac…). Et si on sort des sentiers battus, de très beaux endroits s’ouvrent à nous…

 

Après avoir pris un peu le soleil, direction Lorient et notamment la capitainerie pour prendre le bateau direction l’Ile de Groix. Avec 25 Kg sur le dos, j’ai entamé le tour de l’île accompagné de joyeux lurons! Un petit paradis avec des moules juste succulentes très facile à pécher. Si vous avez l’occasion, n’hésitez pas!